Enseigne Le Grand amour, restaurant gec

 

Ebauche de pièce de théâtre à épisodes :

Avertissement :
C'est vraiment une ébauche, constamment re-corrigée.
C'est dit, on peut commencer :

 

 Scène 1 :

 Se passe sur un lieu de travail.  Bureaux, étagères avec boîtes archives…

Personnages :

-Nathalie (ou Ombeline)

-1ere collègue

 Grande table longue, elles prennent un café (par exemple), 1ere collègue assise sur un grand tabouret, Nathalie sur une chaise basse qui la rend toute petite, toutes les 2 face au public, chacune à un bout de la table

 1er collègue : Ce que t'es timide !! Tu m'inquiètes...! 

Faut que tu reprennes le dessus ! Tu es terrifiée par le monde qui t’entoure, si tu pouvais disparaître sous terre tu le ferais ! Tu es dans un effroi de toi-même et des autres !  Tu sais comment tu es, tu as l'air toute déconcertée devant l'imprévu

Et puis tu dis jamais rien,  ja-mais. C'est le grand le mystère de Gobie ! Moi je me livre, je raconte mes histoires de Pierre, Paul, Jacques ! Tu parles jamais de toi, jamais !  Tu me parles pas de tes mecs ! J'en parlais justement avec Brigitte à la cantine , on comprend pas.

 C'est naturel, c'est la vie ! T'as déjà eu un mec d'abord, hein ? …..????!!!!! Parce que t'en donnes pas l'impression ! Tu cherches pas à séduire, t'as des rapports complètement asexués avec les mecs.

T'es pas naturelle, tu te lâches jamais ! Oui, remarque c'est vrai que je t'ai vue une fois ,à la fête du personnel, t'étais complètement bourrée , je t'ai à peine reconnue, t'étais une misère. Toi d'habitude si douce.

Tu vis dans un monde imaginaire, un croisement d' "Amélie Poulain" et de la "La Science des rêves". On dirait que tu t'es trompée d'époque !  Un anachronisme vivant !

En plus,  tu parles pas tu sussurres, faut te faire répéter tout le temps, tellement ta voix est basse. Fais gaffe parce que je connais une nana qui a failli perdre sa voix à force. Elle  a dû faire 50 séances de kinésithérapie pour se rééduquer les muscles des cordes vocales.  Je sais pas, exprime toi quoi. On t'imagine pas dire des gros mots ou alors ça sonne faux. Vaut mieux que tu dises rien, en fait.

Tu te mets en colère des fois ? Tu dois pas traumatiser grand monde.

T'as quoi dans les veines ? Ce que tu es renfermée ! C'est dingue comme tu as l'air de souffrir, t 'as l'air tellement triste  !  Ca fait froid dans le dos, toute cette douleur. Tu te tortures tout le temps,  tu te compliques les choses, tu te poses trop de questions, tu prends aucun risque. je te vois tout le temps seule aux soirées aux soirées du personnel, tu viens jamais accompagnée…J'ai de la peine pour toi !

Fais quelque chose ! T'as décidé de faire quoi pour changer ? Et puis arrange toi un peu quoi, tu fais peur. Va voir un psy, ça te fera gagner quinze ans ! 

Franchement, pour moi, le comble du bonheur ce serait que tu sois heureuse !

(Nathalie, stupéfaite, tombe de sa chaise, seuls ses bras dépassent de la table)

Bon, je te laisse désolée, mais faut que j'appose des tampons sur de grands papiers blancs, tu sais comme Cindy Crawford* dans une pub pour du shampoing. V(oix off : Cindy Crawford : top mode laméricain médiatiques des , annees 80-90 qui a oeuvré dans de nombreuses pub télé improbables) Après, tu me fais penser à appeler Mimile, je crois qu 'il est amoureux de moi ! Faut que je lui dise que ça va pas être possible...!!!  Merci t'es un amour !

1ère collègue va au fond de la scène et mime la tâche suivante : elle ouvre de grands registres qu'elle tamponne

 Nathalie : (sonnée, remonte sur sa chaise )

-Voix  de la psy qui tombe du ciel , comme une voix mentale dans l'esrprit de  Nathalie :

LA PSY :  Tant que vous ne trouverez pas l'adulte qui est en vous, vous ne serez jamais heureuse !, Vous ne trouverez le bonheur que lorsque vous ne vous laisserez plus dominer par l'enfant apeuré qui est en vous.

 -2 voix démoniaques  (tout droit jaillis de l'esprit de Nathalie) :

 PIPO :  Ca aurait pu être pire. Ton 1er rencard trouvé sur un site de rencontre aurait pu te poser un lapin dans la cave d'un bar à eau !

MARIO  : Ca aurait pu être pire, un barman de ce même bar à eau aurait pu te servir des cacahuètes en te disant, « C'est pas grave" et t’appeler Nathalie »

 Nathalie : ..... mais je m’appelle Nathalie....

 MARIO : Ah bah, oui mais tu nous aides pas non plus, tu peux pas te faire appeler "Ombeline", par exemple  ?

 (Pendant ce temps, 1ere collègue qui s'activait à sa tâche, s'interrompt et sort de scène)

Fin du 1er épisode

*Cyndy Crawford

Voir tous les épisodes 

Cet épisode a été "mis en espace" par Hippo et Paulette