J’adore les vacances : on se calme et on boit frais à Saint-Tropez comme dans les films de Max Pecas.  On peut se regarder tranquillement le nombril et se mirer sous toutes les coutures. Non, je ne suis pas comme les policiers des films américains qui croient qu’on insulte leur mère quand on leur demande : « Tu les prends quand tes holidays, ça fait quinze ans et demi que t’en n’as pas pris ?? ».  Ils vous repondront aussitôt  : « Shut the fuuck up, put your hands on the car, now !! » 

Qu’il est bon de faire de soi, le sujet principal de son billet de manière, légère, fantaisiste mais néanmoins  grave comme  dans les films indépendants américains : on traite de soi mais tout en touchant à l’universel !  (rien que ça oui) 

Jouer à faire son artiste contemporaine qui utilise son propre corps  ou son histoire personnelle comme matériau essentiel de son art, telle une Sophie Calle. Euh, c’est le seul nom de plasticienne, la plus connue qui me vienne à l’esprit…

Voilà, je compte vous exposer ma tête et mes pieds mais artistiquement, oui. Je ne vais pas donner dans le Body art cependant, que je ne  trouve  pas toujours des plus appétissants. Je ne compte pas pas me faire greffer mes orteils sous mes sourcils ni me coudre les fesses sur la tête…

 Vous verrez, c’est chic  et entraînant ! (Après ces parties de mon anatomie, je vous montrerai des photos de Monclus....)

 

eventail, lunettes de soleil

jambes et éventail

 

 

 

 

 

 

 

Pieds

Pattes de chat

 

 

 

 

 

 

 

chevelure bouclée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ardeche

Ardeche

selfie flou

pied et eventail