Fin août, début septembre, ma rentrée théâtrale a pris des allures d'évasions et de folles échappées. J'ai pris un bol d'air en allant voir des spectacles joués en extérieur. Dans le cadre de la manfestation parisienne, "L'Hyperfestival",  j'ai vu, au square Sarah Bernhardt, deux pièces foutragues épinglant le monde de l'entreprise et l'économie ultra-libérale avec la compagnie le Grand colossal théâtre, "Jean-Claude dans le ventre de son fils" et "Batman contre Robespierre". Les comédiens, au jeu clownesquue et burlesque, s'en donnaient à coeur joie et se dépensaient sans compter devant des spectateurs conquis assis sur des tapis de sol. La compagnie avait d'autant plus de mérite qu'elle jouait dans un endroit de fortune, non conçu pour la scène, (sous une sorte de préau) et avec pour tout décor une table et des chaises. Le même jour, ensuite j'ai enchaîné le soir avec le groupe de musiciens, "Le Trioman orchestri"  jouant d'instruments faits de bric et de broc, d'objets de recup', bricolos, écolos dans le jardin coloré, aux herbes folles de la Cité Aubry (20ème) ,

Trioman Orchestri

Le Rond-Point a aussi fait sa rentrée avec son "Rond-point dans le jardin", donnant des spectacles gratuits de plein air...dans le jardin à côté du théâtre. Pour sa soirée d'ouverture, "Le levé de rideau surprise", le théâtre nous a offert un beau programme festif....

P_20210907_181302

De l'humour avec les perruques de Thomas, une découverte, ce personnage d'attachée de presse de théâtre public... :

Thomas et ses perruques

De la musique avec Tiger Rags, un groupe swing et jazz : 

Tiger Rags

Le public a pu découvrir au fil de déambulations, des magiciens, des acrobates, des danseurs, des circassiens et des jongleurs...

P_20210907_192659

P_20210907_192933

Une belle soirée, pleine de charme, d'émerveillement, suspendue dans le temps, par un doux soir de fin d'été.
Comme si cela ne suffisait pas le Théâtre Mouffetard a aussi organisé, le temps d'un week end, son festival de marionnettes gratuit, "Troublantes apparences", une sorte de lèche-vitrine marionnettique comme le dit le théâtre. Le public était également convié à une déambulation dans le quartier Mouffetard, faite de surprises, de magie, de burlesque et de rires.

Les Vibrantes glossolalies : une polyphonie de poules ! Hein, Paulette ?

Les Vibrantes glossolalies

L'art du dressage / Mustang étoilé :

L'art du dressage / Mustang étoilé

Après un curieux bestiaire, nous découvrons "Le "vestiaire".  A l’intérieur d’un vestiaire, les spectateurs assistent à une succession de scènes correspondant à la vie d’une athlète

Vestiaire : Troublantes apparences

 Corps (2)/Mue Mélodie Morin.
Une petite forme de cirque, des métamorphoses et des illusions étonnantes. Une comédienne en scène avec un cerceau et vêtu d'un survêtement, se dédouble et crée un être étrange. Etonnant, poétique et émouvant.

2020-Village-de-Cirque-2R2C-Pelouse-Reuilly-Corps-Melody-Morin-©-D-Jouxtel-NB-web-8

crédits @Dominique Jouxtel

 Polichinelle contre-attaque  !
(Les facéties guignolesques de Polichinelle)

P_20210911_170806

Un tourbillon de joie théâtrale accessible à tous et à toutes, de l'émotion, des rires partagés entre inconus mais participant aux même festivités !  C'est toujours un miracle pour moi !  Et la gratuité aussi ! Une bouffée d'air artistique !