15 janvier 2018

Tragédie du quotidien : cantine #2

Au travail, Eugène était d’un tempérament taciturne et solitaire mais il s’astreignait parfois à fréquenter ses semblables. Il avait peur de sombrer comme son ami Victor  qui avait terminé en prison.  Il avait tué ses deux supérieurs hiérarchiques en leur plantant des coupes-papier dans la jugulaire . Il ne voyait personne excepté ses deux chefs qu’il avait pris en grippe.Ce jour-là, Eugène décida d’aller manger à la cantine. Il appréhendait. Il devrait croiser un certain nombre de gens et leur adresser la parole même... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 17:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2018

Tragédie du quotidien : cantine #1

  Victorine travaille dans une pièce avec une collègue dont le bureau est situé juste en face d’elle. Sa collègue dont la tête dépasse à peine de son ordinateur fait des calculs savants. Elle murmure parfois, « Et je retiens deux, et quatre font six ». Victorine prend des livres  empilés sur un chariot installé près de son bureau. Elle passe en revue les ouvrages les un après les autres et effectue toutes sortes de vérifications sur son ordinateur. Sa collègue de temps en temps, lui propose avec un grand... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 16:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 novembre 2017

Le souffleur de bulles

  Un homme sur un quai de gare n’attendait aucun train. Il  faisait des bulles. Il soufflait minutieusement sur le petit bout arrondi d’un batônnetfaisant s'envoler des bulles de savon Il plongeait ensuite le batonnet dans un flaconpour y puiser d'autres bulles Il répéta  plusieurs fois l’opération. Des bulles colorées de plus en plus nombreuses virevoltaient autour de lui dans la grisaille de ce quai gare. Je l’observais intriguée derrière la vitre de mon train Mon train redémarra lentement, laissant là sur ce... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 novembre 2017

Tais toi, ça déborde !

 Quelle est donc cette société où l’on nous dit qu’il faut gérer ses émotions comme on gérerait  des placements financiers ! lI faut les maîtriser, les plier en quatre, les ranger bien soigneusement dans une boîte à petits secrets honteux. Des formations nous apprennent même à savoir les contrôler. Il faut étouffer ces expressions de notre humanité, ces émotions qui nous constituent, qui forment notre personnalité. Il faut les détruire avant même qu’elles ne sortent . Comment penser ainsi,  anéantir ce qui fait... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2017

Les parigots du 10e et moi #2

Voici la suite de ma virée dans le 10e arrondissement de Paris : une vraie épopée, une incroyable odyssée mais dont je ne suis pas revenue victorieuse comme Ulysse...J'ai lamentablement échoué au concours  photos,  "dix street" concocté par Fisheye magazine et la mairie du 10e. Qu'à cela ne tienne,  je ne renonce pas, je publie vaille que vaille mes photos dans ces deux articles.   (rencontres photographiques du 10eme arr de Paris organisées par la mairie du 10e et l'association fetart à partir du... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Les parigots du 10e et moi #1

Incroyable, cette année auront lieu à partirdu 16  octobre, les  rencontres photographiques du 10eme arr de Paris organisées par la mairie du 10e et l'association fetart. Cette biennale expose des photographes dans divers lieux du...10e arrondissement. Et voila t'y pas que pour l'occasion a aussi été  lancé un concours  photos,  "dix street" concocté par Fisheye magazine et re -la mairie. Tout le ponde pouvait participer y compris bibi qui s'y est collée ni une ni deux et...n'a rien remporté du tout. Pourquoi... [Lire la suite]

16 septembre 2017

Et la licorne, elle met le chocolat dans le papier d'hallus....

Juillet : Dans la torpeur de l’été d’un  sud  éphémère et irréel, lumières et couleurs étincellent. C’est le moment de lire des choses vaguement divertissantes et anecdotiques. Parfois, j’observe  mon chat qui  s’enfonce lentement dans les replis du canapé.  Au gré du vent souple et léger, je regarde à travers les persiennes, les feuilles des arbres se balancer doucement. Je suis plongée dans un roman qui me rappelle des souvenirs d’été chez mes grands parents dans un petit village de Beauce. Je revois les... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 12:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2017

Mots comptent triple

  i  Je flotte sur le dos dans un grand ciel tout noir et infini. J’avance lentement. Mes yeux sont écarquillés, mes cheveux dressés sur la tête. Une sorte de boule informe et crevassée me suit de près, elle doit être mon cerveau qui a dû sortir de ma tête. En fond sonore, un bruit sourd continu. En ce vendredi soir,  je suis une forme de plus en plus indistincte. Une boule de feu trône dans mon crâne, alors j’attends que ça s’arrête. Je ne parle plus,  je ne bouge plus. Ma tête s’efface peu à peu. La semaine a... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 11:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 septembre 2017

Les parigots du 10ème

Je vous inonderai bientôt de photos sur le 10ème arrondissement de Paname ! Pourquoi ? Parce que ! Ah  ! ces parigots, vaut mieux se les manger en tête de veau !  Quartier Gare de l'Est      D'autres photos dans l'album 10eme arr (Paris)
Posté par Bilichou à 09:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juin 2017

la vie rêvée de Myrtille Taff

Dans sa vie rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller délaisse un humour potache à deux balles (mais irrésistible à mes yeux) pour réaliser sa propre histoire poétique et dévoiler sa face secrète de grand sensible.  (le titre original, traduit mieux l'esprit du film, "The secret life of Walter Mitty" et non rêvée). Inévitablement certains diront qu'il s'agit d'une fable naïve mais...tant pis ! Comment vous dire ? Si ce n'est que je me suis totalement identifiée au personnage ? Archiviste de photos, Ben Stiller exerce sur un... [Lire la suite]