20 juin 2019

Le Canal #3

Vous croyez qu'Eugène est devenu un explorateur intrépide et un globe-trotter international de la terre entière ??? Mais pas du tout ! Eugène est un aventurier de pacotille qui se ment à lui-même sur sa petite vie de bricoleur. Il n'est pas allé au bout du monde ni aux antipodes de son minuscule univers étriqué. Il n'a traversé aucune mer, aucun océan. Il est simplement monté à bord d'un bac qui fait la liaison entre les deux rives et les deux cinemas bordant le canal. Ah mais, il n'est même pas allé voir le film "Yves", l'histoire... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 19:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2019

Le canal #2

Eugène découvrit les lieux sous un nouveau jour. Le soleil brillait inondant le canal de lumière. En ce jour de gaité il y règnait comme une ambiance de fête. Eugène respirait l'air doux d'été. Il lui prit des envies d'évasion.... Allait-on revoir un jour Eugène...?
Posté par Bilichou à 18:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2019

Impressions de bal

Eugène, Victorine iront au bal un jour et ce sera bien... Les bals naissent comme des fleurs sauvages, à l’improviste, simples, spontanés, passionnés puis flamboyants, tourbillonnants. Tous les flonflons de la fête, tous les bals de 14 juillet. Lampions, guirlandes, buvettes, cotillons nous étourdissent. Tout le monde devient saltimbanques, poètes, chanteurs, danseurs… La vie entière virevolte, les corps, la joie, le chant, la douceur des choses. Une joie collective fragile, forte, intense enivre les danseurs. Les regards... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 19:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 mai 2019

Le canal

Tôt, un matin il était enfin descendu à la station tant rêvée. Il avait dû se frayer un chemin au milieu d’une foule pressée. Il avait dû encore traverser une place, affronter le flot des passants qui circulaient dans tous les sens. Il parvint finalement au canal, le coeur battant. Il était seul ou presque. De tristes silhouettes erraient autour de lui. Le temps était gris, le vent lui glaçait les os. L’endroit lui sembla morne. Il ne s’attarda pas. Il retourna prendre son métro.  
28 avril 2019

Tragédie du quotidien : métro #3

Photo noir et blanc d'yeux en gros plan par JR Mais que diable allait-il faire dans cette galère souterraine un fichu lundi matin. Pourtant, ce n'était pas vraiment son genre de se lever aux aurores sur commande. Pourquoi devait-il s’infliger une telle épreuve alors qu’il avait les entrailles comprimées par une angoisse sourde enfantine. Le souffle court, ll se demandait ce qu’il faisait dans ce métro qui le transportait inexorablement vers sa nouvelle fourmillière, son nouvel enfer policé par de multipes règles de... [Lire la suite]
Posté par Bilichou à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2019

Tragédie du quotidien : métro #2

A suivre...
Posté par Bilichou à 18:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2019

Un dimanche soir sur la terre...

Posté par Bilichou à 17:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
08 février 2019

Un soir de février sur la terre...

Vendredi soir
Posté par Bilichou à 17:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2018

Supermarché !

Posté par Bilichou à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2018

Jeunes gens dans le vent !

Dans la série "Twitter, mon amour", j'ai résisté mais c'est au-dessus de mes forces. VOICI  l'équipe des Deschiens dont François Morel en chanteur de groupe New wave en couverture de Technikart.(Jean-Michel, c'est Jean-Michel Jarre qui se vantait d'être le seul à être passé à la fois chez Drucker et avoir fait  la couverture de Technikart)  
Posté par Bilichou à 10:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,