L'imaginarium de Myrtille Taff

15 juin 2019

Le canal #2

Eugène découvrit les lieux sous un nouveau jour. Le soleil brillait inondant le canal de lumière.

P_20190614_172228_vHDR_Auto

En ce jour de gaité il y règnait comme une ambiance de fête. Eugène respirait l'air doux d'été.

P_20190614_172238_vHDR_Auto

Il lui prit des envies d'évasion....

P_20190614_174016_vHDR_Auto

Allait-on revoir un jour Eugène...?

Posté par Bilichou à 18:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


27 mai 2019

Impressions de bal

Bal populaire au 104 (Paris)

Eugène, Victorine iront au bal un jour et ce sera bien...

Les bals naissent comme des fleurs sauvages, à l’improviste, simples, spontanés, passionnés puis flamboyants, tourbillonnants. Tous les flonflons de la fête, tous les bals de 14 juillet. Lampions, guirlandes, buvettes, cotillons nous étourdissent. Tout le monde devient saltimbanques, poètes, chanteurs, danseurs… La vie entière virevolte, les corps, la joie, le chant, la douceur des choses. Une joie collective fragile, forte, intense enivre les danseurs. Les regards émerveillés, les rires qui s’élancent dans les airs comme des balles colorées et souples que l'on jette. Les heures sont éphémères, le temps est suspendu, Il y en a pour tous les goûts ! Sur la piste de danse, il suffit de se laisser aller aux sons variés de la musique, dans la lumière des derniers rayons de soleil.  Le sourire règne et les groupes se mélangent, dansent et ne peuvent plus s’arrêter. Toutes les mains se lèvent et touchent les étoiles.

 Même le petit bal perdu n’est pas tant perdu que ça puisque c’était bien.

 

Bal populaire 104

 

Posté par Bilichou à 19:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mai 2019

Hippo et Paulette en vacances

Barrage de Sénéchas (Cévennes)

 Hippo (l'hippopotame) et paulette (la poule) ont filmé leur expédition cévenole en caméra subjective, c'est pour ça qu'on ne les voit pas dans le film !😉

 En avant la vidéo = >

Vous ne savez pas encore qui sont Hippo et Paulette ??? hannn mais faut rémédier tout de suite à cette lacune  :

Hippo et Paulette : série web
Hippo et Paulette : youtubers

 

18 mai 2019

Le canal

Bassin de la Villette, (canal), Paris

Tôt, un matin il était enfin descendu à la station tant rêvée. Il avait dû se frayer un chemin au milieu d’une foule pressée. Il avait dû encore traverser une place, affronter le flot des passants qui circulaient dans tous les sens. Il parvint finalement au canal, le coeur battant. Il était seul ou presque. De tristes silhouettes erraient autour de lui. Le temps était gris, le vent lui glaçait les os. L’endroit lui sembla morne. Il ne s’attarda pas. Il retourna prendre son métro.

 

28 avril 2019

Tragédie du quotidien : métro #3

Yeux Noir et blanc par JR, Station Hôtel de Ville (Paris)

Photo noir et blanc d'yeux en gros plan par JR

Mais que diable allait-il faire dans cette galère souterraine un fichu lundi matin. Pourtant, ce n'était pas vraiment son genre de se lever aux aurores sur commande. Pourquoi devait-il s’infliger une telle épreuve alors qu’il avait les entrailles comprimées par une angoisse sourde enfantine.
Le souffle court, ll se demandait ce qu’il faisait dans ce métro qui le transportait inexorablement vers sa nouvelle fourmillière, son nouvel enfer policé par de multipes règles de savoir-vivre. Il n’avait jamais autant ressenti l’insatisfaction du devoir à accomplir. Contraint et forcé, Il allait obéir à de jeunes chefaillons parachutés de nulle part, opportunistes et butés, dont la seule motivation était d’emmerder le populo…Il ne pouvait vraiment pas faire autrement, il était en période probatoire.
Comment allait-il faire après une aussi longue absence, se demandait Eugène, l’œil hagard d'un zombie observant d’autres zombies donnant le change pour ne pas sombrer dans un désespoir profond, prisonniers eux aussi d’un système absurde et carnassier. Il aimait à le croire du moins qu’il était entouré d’autres naufragés, qu’il était un galérien parmi d’autres galériens espérant des matins meilleurs et enchanteurs. Il ressassait inlassablement ces idées noires. Comment allait-il retrouver ses repères après une aussi longue absence. Après s’être égaré, après avoir erré sans fin comment allait-il reprendre le cours de sa vie où il l’avait laissée. Il s’était éloigné des balises argos. Avec Victorine, il avait donné de se sacrés coups de pied dans son ancienne fourmilière

A une station, un gars perdu qui monte dans la rame. Il  s’adresse furieux aux passagers, il hurle qu’il veut un avocat, personne ne lui répond. Il s’énerve de plus en plus. Il s’adresse à Eugène, « Je veux un avocat, vous êtes avocat ? ». Eugène lui répond, « Non, je ne suis pas avocat, mais je peux vous donner deux euros si vous voulez » pour le calmer. Il veut lui montrer aussi qu’il ne se fout pas son sort. Il n’est pas à l’abri non plus, lui-même revient de loin. Le gars accepte, « D’accord, merci ».  Sa colère semble apaisée un moment. Un être humain a pris la peine de lui répondre, de prendre son cas en considération. Il va s’assoir plus loin et descend à la prochaine station contre mauvaise fortune bon coeur.

Le métro sort soudain de terre pour émerger au grand jour. Cette ascension vers l’extérieur est toujours un petit miracle, lorsque le métro devient aérien. Eugène observe l’aube et la ville baignée dans une douce lumière. Il avait des rêves irréalisables mais des rêves après s’être égaré en chemin. Eugène aperçoit le canal paisible et scintillant en contre-bas. Avant, lorsqu’il prenait tous les jours cette ligne de métro, il aurait bien aimé descendre à la station où se situe le canal. Chaque matin, Il aurait voulu le photographier pour le saisir sous ses différents aspects, selon le temps, selon l’affluence des passants.  Il aurait ensuite repris son trajet l’emmenant vers ses obligations mais avec le sentiment d’accomplir une œuvre se construisant jour après jour. Il ne l’avait jamais fait, il allait être en retard, il n’en avait pas eu le courage, remettant sans cesse son acte de bravoure au lendemain. Il s’était résigné. Il regardait le ciel dégagé aux teintes douces….Et s’il descendaien chemin là maintenant ? Il rejoindrait le canal. Il sentirait l’air frais sur ses joues ,il se laisserait enveloppé par un vent léger. Il longerait ces eaux tranquilles. Il apprécierait la tranquillité du petit matin, ce silence si rare et si paisible au milieu d’une grande ville si agitée. Il marcherait sans but, longtemps, durant des kilomètres, le paysage changerait peut à peu, le paysage urbain deviendrait une campagne verdoyante puis une nature luxuriante, valonnée parsemée de grands lacs.  Il continuerait sans se poser de question, verrait du pays, laisserait le hasard et ses pieds le guider. Un sentiment de liberté le ferait tressaillir de tout son être. Ce serait la belle vie, l’aventure.

 Cependant, le métro redescend brutalement sous terre, dans un tunnel étroit et sombre éclairé par une lumière artificielle. A nouveau le va et vient des zombies qui montent et qui descendent de la rame. Le métro redevient une galère métallique, un monstre froid. Il arrive à la station où il doit débarquer, c’est là qu’il échoue, pauvre naufragé errant, pauvre loup solitaire.

Mais peut-être….

 Reverrait-il Victorine   au Bringuebal samedi prochain, sait-on jamais…Il oublierait tout, le temps d’une soirée, ce serait l’aventure…

Nina Simone - Feeling Good

 

 

Posté par Bilichou à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 avril 2019

Hannn, ça fait 50 ans que t'es dans la même entreprise ?! #3

 

Attention vidéo avec effets spéciaux !

"Votre vie professionnelle ne vous fournit tout simplement pas tous les défis et bien que cela aurait pu être grand au début, vous vous rendez compte maintenant que  Bref, vous souhaitez camoufler...Lester trop longtemps au sein d’une même entreprise peut aussi nuire aux perspectives qui s’offriront à vous dans le futur.....expérience grandissante et une augmentation salariale considérable avec chaque promotion. Les inconvénients à occuper un même poste trop longtemps. Si, en revanche, vous avez occupé le même poste durant plusieurs années, il existe de nombreux facteurs qui expliquent.....Nous démontrons aujourd’hui que ce n’est pas du tout efficace. La réalité, c’est l’inverse : si l’on veut réussir, il vaut mieux rester longtemps dans la même entreprise."

P_20190414_142921_vHDR_Auto

"Vous pouvez faire votre travail dans votre sommeil. Votre vie professionnelle ne vous fournit tout simplement pas tous les défis et bien que cela aurait pu être grand au début, vous vous rendez compte maintenant...." Bref, vous souhaitez camoufler. Rester trop longtemps au sein d’une même entreprise peut aussi nuire aux perspectives qui s’offriront à vous dans le futur. On constate davantage cette réalité dans les domaines technologiques à forte demande comme le développement, la mobilité, l’Internet, l’exploration et l’analyse de données.... "...CV uniquement sur cette expérience. On rencontre souvent des gens qui font des « sauts de puce », changeant d’emploi à la moindre occasion. Rester trop longtempse peut aussi nuire aux perspectives qui s’offriront à vous dans le futur. On constate davantage..."

 

Suite de : recrutement d'un employé, désolation et turpitudes #2
Hippo et Paulette : série web 

 

31 mars 2019

Recrutement d'un employé : désolation et turpitudes ! #2

 

Suite de l'entretien d'ébauche

 

Paperboard : Hippo et Paulette

Les pauvres employeurs chéris ont bien du mal à recruter des candidats honnêtes et travailleurs mais heureusement ou pas, Hippo et Paulette sont là !

 

Entretien d'embauche = Echec  : introduction

 

L'entretien d'embauche = La désolation : les causes

 

L'echec, c'est scientifique :

 

 1) Test de mise en situation : imaginez une tâche que le candidat aurait à réaliser régulièrement s'il était embauché. 

 

2) Test de personnalité : ces tests permettent d'identifier les principaux traits de la personnalité d'un candidat et de les comparer aux aptitudes nécessaires pour le poste à pouvoir.

 

3) Test projectif.....(Qu'est-ce que c'est ???)

 

 4) Test psychotechnique : exercices permettant de tester la logique, la spatialisation et la réactivité des candidats

 

 5) Le test de management : il permet de vérifier la capacité d'un candidat à manager une ou plusieurs équipes via une description complète de sa personnalité dans un contexte de management.

 

6) Test de graphologie : à partir de l'écriture, les experts en graphologie sont capables de déduire les caractéristiques psychologiques d'un individu

P_20190331_102800_vHDR_Auto_HP

Le test de graphologie a révélé que Paulette était une rebelle caractérielle et Hippo, une grosse feignasse !


7) Entretien d'embauche : conclusion

 

LA SUITE : Hannn, ça fait 50 ans que t'es dans la même entreprise ?

 Hippo et Paulette : serie web

Hippo et Paulette : youtubers

 

Il n'y pas que moi qui aime m'amuser avec des hippopotames => la preuve

 

Athleticus - Tennis de table | ARTE

Des animaux sauvages en 3D pratiquent des sports conçus pour les humains. Une nouvelle série d'animation ludo-poétique aux situations comiques et décalées. Dans ce numéro : une autruche est l'assistante d'un pongiste grande gueule.

https://www.arte.tv