Chat sur une armoire

Mes chers humains et autres bêtes à poils ras, voire totalement imberbes (berk pas bô du tout, ça),

Voici une toute nouvelle recette que j'ai dégottée de nulle part enfin du fin fond de ma caboche hyper énervée de la colère.

Ma z-humaine de compagnie Myrtiille, elle est hyper vénère en ce moment. D'ailleurs, ce que c'est nul comme pseudonyme. C'est "Mauricette"  son vrai nom. Elle me stresse,  du coup je bondis de partout,  je fais le crâbe,  je lui  mords sauvagement les mollets, elle hurle et ça se termine toujours au brumisateur... Elle brandit une espèce d'objet blanc et bleu,  le dirige vers mon museau que j'ai fort mignon et me menace de s'en servir en mettant le doigt sur la gachette. Ceci dans le but de me pulvériser à  coup de fines gouttelettes d'eau.

Enfin bref,  je voulais vous donner la recette de l'énervée, chers copinautes. J'espère que ça vous plaira et qu'on se fera des couettes en se mettant du gloss...Plongez une myrtille molle au boulot dans un bâtiment non climatisé par 40 degres à l'ombre. Faites lui déplacer des boîtes dans tous les sens, réservez l'huile de sa sueur dans un petit récipient, ajoutez des coups de fils de gens désagréables, des tâches ingrates et sans fin, vous porterez une myrtille à parfaite ébullition. Versez lui dessus en fin de journée  le contenu huileux du récipient cité plus haut pour cause de chaleur accumulée, vous obtiendrez une humaine de compagnie bien à point. 

Prenez donc une myrtille plus qu' à point, c'est à  dire à  son retour du turbin. Assaisonnez-la de miaulements de gorge pour l'émouvoir et surtout pour qu'elle fasse péter les croquettes. Elle vous répondra ultra exaspérée, "Laisse moi tranquille c'est pas  l'heure, j'ai eu ma dose aujourd'hui,  j'ai besoin de mon sas de décompression". Elle se croit dans un sous-marin atomique ou quoi ?

Laissez la mijoter à feu doux, revenez de temps à autre  lui hurler votre envie de manger, elle s'agitera, fera des bonds, poussera des soupirs, vous obtiendrez une humaine aux sautes d'humeur rocambolesques....

Pour l'achever, prenez un ordinateur qui ne veut pas marcher, ajoutez un autre z-humain un peu plus poilu, qui tentera de l'aider, elle lui rétorquera, "Mais tu fais n'importe quoi, laisse,  je vais me débrouiller !" Elle râlera tellement qu'au bout d'un momment, j'entendrai plus rien,  comme si j'avais  coupé le son. (Je pense qu'elle devait avoir faim elle aussi, elle est de rès mauvais poil comme moi dans ces moments-là.)

Elle tournera, virevoltera dans tous les sens, s'en prendra  à tout être vivant inoffensif présent dans cette baraque  et nous sortira soudainement d'un ton de tragédienne , "Non mais les gars, 'j'en ai ras le bol,  j'en peux plus au boulot, ils font rien qu' à m'embêter ".  Je voudrais lui répondre, "Laisse pisser tomber, n'y pense plus, t'es à la maison avec nous".

Trempez là dans l'eau froide. Laissez reposer en lui murmurant, "Calme-toi Myrtille, les vacances, les belles vacances, celles qu'on attend depuis toujours, depuis six mois, les grandes, les douces qui font rêver à l'ombre sur une terrasse, celles pour lesquelles tu as sué sang et eau, celles pour lesquelles tu t'es bien battue, elles approchent à grands pas, c'est maintenant, elles arrivent, c'est tout de suite, c'est dans quelques jours, et elles dureront une éternité de bonheur !".

Vous obtiendrez non pas un escargot tout chaud mais une Myrtille apaisée et heureuse.

Servez très frais.

Faut tout faire dans cette baraque !

* Ceci est une intervention de moi-même. Il exagère de se moquer, j'embrasse les Mauricette, si vous connaissiez son nom à lui, pas de quoi se le tatouer sur l'épaule gauche.

Les Gens et leurs animaux

Et puis comme c'est l'été, voici ce lien où je voudrais recueillir vos souvenirs de vavances si le coeur vous en dit !